Comment Fonctionne La Psilocybine

Publié le :
Categories : Default

Comment Fonctionne La Psilocybine

La psilocybine est le composé « magique » dans les champignons du genre Psilocybe.

Quand l’homme consomme de la psilocybine, elle est métabolisée en psilocine – qui agit sur le système nerveux central pour produire un effet psychédélique sur le consommation. Même si ces champignons sont consommés depuis des millénaires par l’humanité, notre société commence juste maintenant à comprendre la façon dont ils agissent sur le corps une fois consommés. La psilocybine est le plus couramment consommée sous la forme de fructifications de champignons ou sclérotes, même si la psilocybine extraite sous forme de comprimés est utilisée pour les expériences en laboratoires afin d’assurer un dosage contrôlé.

Après avoir consommé la psilocybine, l’estomac du consommateur commence à l’attaquer avec des enzymes, ce qui enlève le groupe phosphate de la molécule et nous laisse avec de la psilocine – un composé psychoactif structurellement similaire à la sérotonine. Cette similarité permet à la psilocine de se lier aux récepteurs à sérotonine du cerveau, ce qui les active comme si un flot de vraie sérotonine avait été libéré. Des études récentes ont suggéré que la psilocybine provoquait un état « d’hyperconnectivité » - un état sans lequel de nouveaux chemins neuraux sont forgés, ce qui permet à différentes parties du cerveau qui ne communiquent normalement pas de communiquer. Ces nouvelles connexions réorganisées ne sont pas aléatoires, mais semblent être organisées et stables. Une fois les effets de la substance dissipés, les connexions redeviennent normales.

« Nous pouvons spéculer sur les implications d’une telle organisation. Un produit dérivé possible de cette communication plus étendue dans tout le cerveau est le phénomène de synesthésie qui est souvent rapporté lors de l’état psychédélique. »

La façon dont la psilocybine crée ces changements neurologiques est encore inconnue. Des chercheurs pensent que ce mécanisme pourrait potentiellement être manipulé pour créer un traitement fonctionnel pour des troubles neurologiques comme la dépression. Cependant, nous ne comprenons pas encore totalement les effets de la psilocybine et il faut encore beaucoup de recherches avant de pouvoir l’utiliser dans ce but.Nous savons que la psilocybine est « sans danger » quand elle est consommée dans un environnement contrôlé – cependant, selon l’état psychologique du consommateur et sa relation à la substance, de mauvaises expériences peuvent survenir à l’occasion.

L’éventail des effets peut être varié - les consommateurs peuvent voir le monde en différentes couleurs, ou avec une surimpression de formes géométriques. Les sens peuvent être distordus ou flous et la substance peut avoir un profond effet sur la pensée – en mettant à nu l’ego et en permettant au consommateur de se connecter avec ses émotions et sentiments les plus profonds. Souvent, les consommateurs rapportent un sens de « communion » spirituelle et un contact avec des espèces étrangères ou des puissances supérieures.

« La psilocybine produit un éventail de changements perceptuels aigus, d’expériences subjectives et d’humeurs labiles incluant l’anxiété. La psilocybine augmente aussi la mesure des expériences mystiques. Après 2 mois, les volontaires ont noté l’expérience de la psilocybine comme ayant une signification personnelle et spirituelle substantielles et ont attribué à l’expérience des changements positifs durables dans les attitudes et comportements, changements consistants avec les changements notés par les observateurs de la communauté. - Griffiths et. al. »